Publié dans Autonomie, Cycle 2, Cycle 3, Matériel et outils des élèves, Organisation de classe, Une expérience

Que faire en autonomie ?

J’abordais l’autonomie dans une publication sur Instagram en janvier. Pour prendre du recul sur ce que j’ai pu mettre en place, j’ai décidé de vous proposer un article mentionnant l’évolution de mon système.

Un premier pas en CE1-CE2

Pourquoi ?

Je me suis lancée dans la mise en place de plans de travail il y a 3 ans avec mes CE1-CE2. Ils s’intégraient à la nouvelle organisation, plus flexible, dans laquelle je m’engageais. Travaillant avec un groupe en « dirigé », il était nécessaire que je propose des activités spécifiques en autonomie à mes élèves. Oui mais quoi ? Sous quelle forme ? La même chose pour tout le monde ? Je m’étais alors appuyée sur le travail de La maitresse Sév que je vous conseille de lire.

Première version du plan de travail – CE1 CE2

Quelles activités ?

Les activités proposées étaient des activités de réinvestissement ou d’entraînement concernant une notion déjà travaillée avec moi en groupe dirigé en français et en mathématiques principalement.

Il s’agissait en majeure partie d’activités de manipulation, autocorrectives, trouvées sur la blogosphère et créées par les cyber-collègues.

J’en profitais pour proposer des activités servant à évaluer les élèves au fil du temps.

Comment le remplir ?

Les élèves notaient uniquement lorsque leur travail était terminé. A ce stade de ma réflexion, ils ne le remplissaient pas eux-mêmes. Le document était donc pré-rempli.

Quelle différenciation ?

Les élèves de CE1 et les élèves de CE2 ne disposaient pas du même document en début d’année. Sur chaque plan de travail, une différenciation était proposée entre groupe 1 et groupe 2 (mes élèves étant divisés en groupes de travail en français et mathématiques comme expliqué dans cet article).

Quelles évolutions ?

A partir de la période 4, j’ai créé différents documents en fonction du niveau (CE1 ou CE2) et du groupe (1 ou 2) afin que chaque élève s’y retrouve plus facilement et que seules les informations les concernant y soient inscrites.

Un second pas en CM

Pourquoi ?

Après avoir travaillé en demi-classe en CE, j’ai décidé de continuer sur le même principe en CM notamment pour assurer une continuité pour les élèves, mais aussi parce que je me retrouvais très bien dans ce fonctionnement qui permettait une réelle adaptation aux besoins et compétences de chacun.

Quelles activités ?

Comme en CE, les temps d’autonomie étaient consacrés au réinvestissement et à l’entrainement. Les élèves pouvaient revoir leurs mots de dictée, effectuer de la copie, s’entraîner en orthographe, grammaire, conjugaison, vocabulaire pour les clés de français (à retrouver sur le blog de Maîtresse de la forêt) et s’entraîner dans les différentes domaines mathématiques pour les ceintures (à retrouver chez Charivari). Après avoir réussi deux entraînements, les élèves pouvaient passer au test et progresser au fil des ceintures/clés.

J’ai utilisé les clés de Maîtresse de la forêt en français la première année, puis j’ai choisi de proposer les ceintures de Charivari, comme en maths pendant ma seconde année en CM. Ce sont des documents vraiment bien construits et utilisables en classe tels quels ! Merci à ces collègues pour ces créations si utiles qui ont dû leur demander un temps colossal !

Pour s’y retrouver, les élèves disposaient des entraînements triés dans un meuble à tiroirs. Les tests quant à eux étaient rangés dans deux classeurs différents (un rouge pour les maths, un bleu pour le français – couleurs correspondant à leurs cahiers de leçons).

Un tableau était réservé aux élèves afin d’afficher leur progression dans chaque domaine. J’avais créé pour l’occasion des vignettes que je vous partage ci-besoin.

Tableau en période 2
Vignettes ceintures et clés

Comment le remplir ?

J’ai débuté l’année en conservant le système proposé auparavant. Les élèves étaient regroupés en groupes en fonction de leur autonomie et notaient le travail effectué en cochant la case correspondante.

Plan de travail CM – Septembre 2018

Puis, dès la seconde période, une fois tous les élèves habitués aux temps d’autonomie et leur niveau évalué (en termes d’organisation), j’ai changé le document en le simplifiant et en créant des espaces à remplir. Chacun notait dans quel domaine de français/maths il s’était entraîné et/ou testé. Je conservais des activités obligatoires déjà inscrites (copie, travail en orthographe sur la leçon ou les mots de la semaine). Cela donnait ça !

Plan de travail CM – Octobre 2018

Pendant ma seconde année de CM, j’ai continué sur ma lancée puis effectué de grands changements en période 3, j’en parle plus bas ! En fonction de son degré d’autonomie, l’élève pouvait avoir des cases à cocher dans une liste ou toute une feuille à remplir.

Plan de travail – Septembre 2019
  • J’ai ajouté des cases mentionnant « Entrainement » ou « Test » afin que chaque élève m’indique si son activité servait ou non d’évaluation.
  • On retrouve à chaque fois l’indication de la compétence travaillée qui me parait importante pour que chacun ait conscience de la notion en jeu.
  • Les cases grisées sont les cases qui me sont réservées. Je les ai mises en valeur car les élèves avaient parfois tendance à se tromper et à cocher « validé » lorsqu’ils avaient terminé.
  • Côté bilan, je m’étais basée sur le travail proposée par Maîtresse de la forêt au départ. Puis, j’ai fait évoluer cette partie pour intégrer l’autoévaluation : les élèves devaient entourer leur bilan d’activités (tout est terminé, je n’ai pas fini, j’en ai fait plus) et m’indiquer leur avis sur leur travail. Lors de ma seconde année en CM, j’ai ajouté une case « Nombre d’activités effectuées » pour les aider à s’y retrouver. J’indiquais chaque vendredi le nombre d’activités minimum pour la semaine. Quant à mon « appréciation », j’ai ajouté une case « Commentaires » à côté de mon avis afin de donner des indications aux élèves sur les activités à faire en priorité, de les féliciter ou de leur rappeler l’importance de ce temps de travail.

Quelle différenciation ?

Si au début j’ai proposé des plans de travail différents en fonction des groupes, j’ai ensuite décidé d’utiliser ce « support » comme outil de différenciation à part entière. En effet, si les élèves le remplissent eux-mêmes, ils n’indiquent que le travail effectué et donc celui qu’ils ont choisi de faire (que ce soit le domaine travaillé, la ceinture où l’élève est rendu, …).

Le contenu dépend donc de chacun, de sa progression en maths et en français avec le système des ceintures, de son efficacité et son organisation en autonomie.

Enfin, avec la dernière évolution proposée au cours de cette année, j’ai pu réellement différencier en fonction du niveau d’autonomie de chacun.

Quelles évolutions ?

 J’ai débuté les « plans de travail » en CM en m’appuyant sur ce que je proposais auparavant à mes CE, par souci de continuité et par manque de recul sans doute…

Puis, une fois le degré d’autonomie de chacun évalué et l’envie de faire évoluer ce système, je me suis lancée dans le système des ceintures (très progressif et propre à chacun) et j’ai adapté le plan de travail à cette proposition. Comme mentionné plus haut, les élèves devaient, dès lors, remplir leur feuille en fonction du travail effectué. Chaque élève avait son plan de travail, il était rare que deux élèves aient exactement le même en fin de semaine étant donné que chacun le remplissait en suivant sa progression dans les ceintures, en travaillant à sa vitesse.

Enfin, après la lecture de l’article de Unprofdzecoles, je me suis rendue compte que mes plans de travail n’en était pas réellement… J’ai donc tout modifié ! Mes élèves n’ayant pas tous les mêmes capacités en termes d’organisation, de travail, d’efficacité, j’ai 4 niveaux d’autonomie dont j’ai parlé précédemment. J’ai donc créé 3 documents de travail différents :

  • La feuille de route : pour les élèves très peu autonomes (niveau 1) – c’est un document très structuré, proche des « plans de travail » que je proposais au départ à mes élèves. Chaque semaine, je le remplis en fonction des besoins de chacun. Les élèves ont des activités imposées à effectuer dans un ordre imposé (ils suivent l’emploi du temps collectif proposé pour les temps d’autonomie et que vous pourrez retrouver chez La Maîtresse Sév). C’est très guidé mais réellement indispensable pour aider ces élèves à mieux s’organiser.
  • Le contrat de travail : pour les élèves de niveaux 2 et 3 – les élèves choisissent les activités qu’ils ont à effectuer en fonction des conseils donnés dans le bilan du plan de travail précédent. Les élèves de niveau 2 choisissent une activité parmi deux proposées dans la matinée (les temps d’autonomie sont toujours organisés le matin dans ma classe, en alternance avec les temps d’étude de la langue et de mathématiques). Les élèves de niveau 3 choisissent l’activité qu’ils souhaitent parmi tout ce qui est proposé pour la semaine.
  • Le plan de travail : pour les élèves très autonomes – ils s’organisent comme ils le souhaitent ! S’ils s’autogèrent, ils doivent aussi effectuer le travail minimum exigé (deux activités de maths, deux de français, un temps de copie, un temps de révision des mots en orthographe). Ils ont, en plus, accès aux projets de leur choix : exposé, préparation d’une séance d’arts, décoration de la porte, …

Quel bilan ?

Avec ces changements effectués, j’ai réellement trouvé un équilibre à proposer aux élèves en m’adaptant aux compétences et capacités de chacun. Le bilan est très positif car les élèves sont motivés pour mieux s’organiser afin de changer de « niveau d’autonomie » et donc d’accéder à un support de travail plus libre comme le plan de travail.

Je rempile à la rentrée mais ne proposerait les différents documents de travail qu’à partir de la période 2. J’ai besoin d’une période entière pour évaluer la capacité de chacun à s’organiser et travailler seul. Je ne suis évidemment pas à l’abri d’une nouvelle évolution car tout système doit s’adapter à nos élèves (et je change d’école mais aussi de public !).

2 commentaires sur « Que faire en autonomie ? »

  1. Je découvre ton blog et j’aime beaucoup… je suis en train de lire divers articles et je m’y retrouve un peu… 😉 sauf que tu as formalisé certaines choses.
    Je crois que ça va m’aider à me relancer… sur 3 jours semaine pour ma part et là, j’ai du mal avec l’edt du coup 😉

    Aimé par 1 personne

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s